Apologies if these are only abstracts.

“Neil Gaiman. Miroirs et fumée”,Liberation, 8 March 2001, p.12
Science-fiction: Vient de paraître

Cet Anglais vit aux Etats-Unis dans une maison qui ressemble à un château hanté. De quoi lui insuffler l’inspiration de ces savoureuses nouvelles à l’atmosphère étrange, fantastique, noire ou humoristique. Le recueil de dix années de production.

###
Baudou, Jacques, “LE MONDE DES LIVRES – SCIENCE-FICTION”, Le Monde, 2 March 2001.

“MIROIRS ET FUMÉE, de Neil Gaiman”
Neil Gaiman aime à citer cette phrase de Chesterton: « Les contes de fées sont plus que vrais. Non pas parce qu’ils nous enseignent que les dragons existent, mais parce qu’ils nous disent qu’on peut vaincre les dragons. » Dans ce recueil de nouvelles et de poèmes, il s’emploie à démontrer la justesse de cet aphorisme, en laissant libre cours à une imagination chatoyante, souvent, et à juste titre, sollicitée par des anthologistes: ce qui explique l’extrême variété des histoires rassemblées ici, qui vont de la science-fiction au fantastique en passant par le merveilleux, sur une gamme thématique très étendue. Qu’il traite de trolls, du Graal, du diable ou qu’il rende hommage à Lovecraft, Neil Gaiman sait trouver l’angle original, la manière personnelle de traiter le sujet (traduit de l’anglais par Patrick Marcel, Au diable vauvert, 446 p., 85 F [12,95 ]).